Bowling for Newton, Connecticut.

Share

NRA
Association à but non lucratif américaine, de type 501c4, ayant pour but de promouvoir les armes à feu aux États-Unis et la défense d’une interprétation non restrictive du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. Elle a été présidée par l’acteur Charlton Heston de 1998 à 2003.

Ca fait penser à l’IRA*. C’est marrant. Et puis ça fout les boules. La « National Rifle Association », donc, a ,dans le massacre de Newton, Connecticut, trouvé des arguments pour expliquer que le droit qu’a chaque citoyen d’être armé, c’est bien.
Je ne vais pas vous les citer ( les arguments ), vous pourrez les lire [ici]. La question que je me pose c’est plutôt y avait-il un adhérent de la NRA parmi les parents d’élève de l’école primaire de Newton ? Y a-t-il parmi ces gens qui vont devoir acheter un cercueil de la taille d’une boite de fusil d’assaut pour y mettre la chair de leur chair un mec, une nana qui le dimanche après la messe, le vendredi après la prière ou le lundi matin à la fin de shabbat, va distribuer des tracts, manifester, faire du lobbying pour le droit inaliénable qu’a chaque américain à se protéger lui-même, sa famille, son domicile ? L’intouchable deuxième amendement de la constitution américaine.
Comprenons-nous bien, je suis un U.S.A-phile. Un vrai. Prêt à comprendre que dans un pays aussi grand et contrasté, le pire côtoie le meilleur. Prêt à accepter que dans les annales de la musique, Aretha Franklin et Mickael Jackson côtoieront Justin Bieber. Fier que dans celles du cinéma, au milieu de la rétrospective Tarantino se trouvera Jacky Ido, magnifique exemple de réussite loin de l’ascenseur social flingué qu’on a vendu aux banlieusards français ces 30 dernières années et qui accessoirement se trouve être mon copain (pour de vrai, sisi). Fan de Bagels, de FRIENDS, de cheesecake. Ravi d’aller bosser mes textes au Starbucks parce-que-tu-comprends-y-a-une-ambiance-comme-dans-les-films-et-le-café-il-est-pas-dégueu-il-est-américain-toute-façon-tu-comprends-rien.
Face aux U.S.A je suis comme une mère devant son gamin. Je ne lui passe pas tout, mais je ferme les yeux sur ses erreurs de jeunesse : le chocolat jusqu’aux cheveux, les traces de doigts sur les murs blancs, les caprices, les larmes de crocodiles…
Et puis les concours débiles, le taux de cholestérol par habitant stratosphérique, les réserves indiennes, Schwarzy gouverneur de la Californie… Et pire que tout, l’élection de Georges W.Bush… Twice !
Je serai même prêt à débattre de la peine de mort. Parce qu’elle a eu son heure de gloire chez nous aussi et que les Badinter ne couraient pas les rues en 81. Mais c’est une chose de vouloir protéger la société d’individus armés et dangereux. C’en est une autre de faire de chacun de nos concitoyens des individus armés et « potentiellement dangereux ». 20 enfants massacrés parce qu’un amendement vieux de 250 ans permet à un gamin de 20 piges d’aller acheter une arme automatique au supermarché du coin.
Et pas qu’à Newton, Connecticut.
NRA… NTM.

*Armée Républicaine Irlandaise
*National Basketball Association ( Ligue de basket américaine )

Share
Ce contenu a été publié dans Billets. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Bowling for Newton, Connecticut.

  1. Isa dit :

    You got it right dude 😉 !

  2. @nicoleduforum dit :

    Très bonne question (très bien) posée…
    Il parait qu’il est proposé d’armer tous les instits pour éviter les massacres de ce genre. Pourquoi ne pas armer tous les élèves!?
    Un fusil d’assaut, il y en a qui en ont commandé au Pere Noel, et qu’ils l’ont eu!! (voir leurs photos ça et là sur le net où ils posent yeux émerveillés un Uzi dans les bras)
    Merci daddy, merci mommy, Barak peut verser des larmes amères (et vraies??)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *